La procrastination : mode de désemploi


Good info / lundi 25 mars 2019

J’ai hésité aujourd’hui avant d’écrire ce post, je me suis dit que ça pouvait bien attendre demain…Mais la journée mondiale de la procrastination c’est aujourd’hui, et quand on monte sa boîte, il faut savoir gérer ce monstre qui se cache sous le lit.

Pour être tout à fait transparente avec vous, et parce-que je suis certaine de ne pas être la seule, je n’ai compris /appris le mot « procrastination » qu’il n’y a que quelques années. Je ne savais pas qu’il existait un mot pour décrire l’action de tout remettre au lendemain. Pour ma défense, il faut dire que ce n’est pas le plus sexy des mots en termes d’élocution, franchement, un PRO avant un CRAS, c’est galère non ? Et, bizarrement, j’ai eu l’impression qu’il est devenu hyper à la mode ces dernières années (tout comme le mot hyper d’ailleurs), et v’la t’y pas maintenant qu’il a une journée mondiale qui lui est consacrée le bougre !

La procrastination, ce fléau

Aujourd’hui avec les réseaux sociaux, les emails, le téléphone…c’est devenu compliqué de rester concentré sur une seule tâche, surtout si c’est une tâche aussi barbante que de passer le dimanche après-midi avec l’oncle Gégé devant Chasse et Pêche. Alors on repousse jusqu’à échéance. Mais faut quand même y passer et pour tenter d’avaler au mieux la pilule je vous ai concocté un petit tuto :

  • Mettre loin les ordinateurs, tablettes et autres téléphones
  • Mettre loin les voisins, les enfants, les chiens et chats
  • Vendre la voiture et la maison, se servir de l’argent collecté pour payer quelqu’un et faire les tâches ingrates à sa place
  • Se rendre compte qu’on a une Dacia d’occasion et qu’on est en location
  • Chercher de vraies astuces pour arrêter de procrastiner

Pistes d’amélioration

Trêve de plaisanteries, le vrai mode de désemploi de la procracra :

  • Énumérer par écrit toutes les tâches à effectuer. Soit le dimanche soir pour la semaine, ou le matin pour le jour. Barrer au fur et à mesure = satisfaction instantanée !
  • Choisir les tâches les plus reloues en preums. C’est dur, mais une fois terminées ça soulage l’esprit !
  • Choisir un moment dans la journée où on est le plus dynamique et concentré pour les choses les plus complexes. Ne me demandez pas de faire ma compta à 11h30 quand j’ai faim. Mode Gremlins enclenché.
  • Se mettre des « alarmes » tous les heures (ou 30 minutes), ne faire qu’une tâche pendant ce temps et s’autoriser une minipause de 2-3 min pour réseauxsociauser-emailer-messager-lechatcarresser.

Bon bah déjà si vous faites ça (et que vous vous y tenez) auto-congratulez-vous parce-que vous êtes arrivés à un super niveau d’efficacité, vous êtes toujours vous mais un vous 2.0.

A bientôt pour d’autres conseils Made in Good Loques !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *